sur le chevalet

lundi 16 juillet 2018

Palais & tombeaux

Palais de la Bahia

"Construite par les vizirs des sultans à la fin du XIXème siècle, cette somptueuse demeure abrite une succession d'appartements ouvrant sur des patios et des jardins. Aux fenêtres, les assemblages de volutes et spirales de fer forgé sont réalisés sans soudure... La réalisation de ce palais dura si longtemps que l'expression "la Bahia est terminée" s'utilise encore pour parler d'une affaire qui traîne." (Jean-Loup Eve - Marrakech)

04-18

Et nous l'avons vérifiée ! En effet, il nous aura fallu attendre qu'un car (ou peut-être même deux) de visiteurs se prennent en photo, en groupe et individuellement et par couple  et par trois... deux fois, ou trois... ou quatre... pour être enfin libre d'immortaliser l'endroit à notre convenance. Le charme du tourisme !...

S20-1

Je me trouve un coin pour dessiner une petite porte de cet immense palais, arrivant même à m'isoler malgré l'affluence de visiteurs, dans ce jardin à la végétation luxuriante.

Tombeaux Saadiens

"Ces mausolées abritent les tombes des princes saadiens et de leur dynastie dans un décor de marbre de carrare, de bois précieux revêtu d'or, de plâtre ciselé et de mosaïques." (Jean-Loup Eve - Marrakech)

04-18

Après toutes ces merveilles, nous rentrons au domaine Caro retrouver Saïda et Jean-Michel avec qui nous fêterons l'anniversaire d'une amie...

18

Et je cherche une "fontaine de Trevi" marrakchie pour y lancer des pièces...

 

Posté par bibi31 à 11:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


dimanche 15 juillet 2018

Dernière journée... déjà !

Moment de calme dans le jardin secret, où le tracé géométrique des allées symbolise le système d'irrigation des oasis. Au centre, l'eau dans la fontaine représente la vie et la richesse, comme dans toute maison traditionnelle.

04-18

Et replongée dans les souks...

04-18

Ils sont une véritable fourmilière, toujours en mouvement, où dans ses ruelles étroites, bifurquent à 90°, un plateau tiré par un âne savamment guidé (en tout cas mieux que quand je tente un créneau pour me garer !) et saturé d'écheveaux de laines rouge, orange et jaune, suivi par une autre carriole gorgée de cartons, pour aller livrer leur marchandise aux différents artisans du souk.

04-18

 

Posté par bibi31 à 14:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

samedi 14 juillet 2018

Aït Benhaddou

Petit tour dans le village d'Aït Benhaddou 

03-18C'est brut, carré, sans fioriture et j'adore !
Rencontre d'un peintre qui dessine avec du safran, du thé vert ou des oranges et de la pierre d'alun, une scène, des dromadaires, ou les deux, et qui en séchant devient (presque) invisible. A la flamme d'une bouteille de gaz, il fait apparaître le dessin. C'est magique ! A ma demande, il me marquera le nom du village et d'une kasbah, et "Ouarzazate".

En haut du minaret, une saisonnière a fait son nid

03-18

Sur le chemin du retour

03-18L'eau qui sort par endroit est salée et laisse des traces blanchâtres en séchant : du sel, ajoutant une nouvelle texture au relief.

 

Posté par bibi31 à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 juillet 2018

Sur la route de Ouarzazate

Découverte de l'Atlas

02-18

Ocres, rouge, jaune, vert, gris, violet, des coquelicots, des figuiers de Barbarie, des villages de briques, terre, torchis, en terrasses successives, de la terre et des cailloux, des ruisseaux, deux cascades, des ânes, des moutons, des femmes, des hommes, des enfants, à pied ou motorisés...

02-18

Couleurs de l'Atlas

02-18

Ancien grenier qui renferme à présent les trésors des gens alentour, gardés dans des cases fermées par une porte cadenassée.

02-18

"Le cérémonial du thé est un véritable rituel : ébouillanter la théière, y placer le thé vert, rincer la 1ère eau, ajouter la menthe fraîche et les pierres de sucre, verser l'eau bouillante, laisser infuser, verser le breuvage dans les verres à thé d'un mouvement ample et précis en levant très haut la théière." (Jean-Loup Eve - Marrakech)

02-18

Et nous voilà arrivés à Aït Benhaddou...
Ce village que je découvre à la fin de la journée (et qui a servi de décor dans plusieurs films), est un véritable joyau ambré posé sur un coussin de verdure. Et là, à la terrasse du riad où nous passerons la nuit, je reste sans voix devant le spectacle de lumière qu'offre ce bijou au coucher du soleil...

 

Posté par bibi31 à 13:13 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

jeudi 12 juillet 2018

Du bleu dans mon carnet

Lieu de pèlerinage de (presque) tous les Français séjournant à Marrakech, nous nous promenons dans ces incontournables jardins de Majorelle. Arrêtée devant la villa, je me plonge dans ma bulle pour reproduire un bout de cet endroit mythique. Un petit tour de jardin plus tard, j'aperçois un homme qui redonne un coup de neuf au pot de couleur "bleu Majorelle". Quelle chance ! pas du jaune, ni du orange ou du bleu clair ! Très gentiment, il accepte de laisser une trace de cette couleur à côté de mon dessin. Et je me plais à croire que j'ai l'authentique bleu des jardins Majorelle !...

01-18

Aux souks

Dédales de ruelles colorées, place des épices, exposition de tapis, étalages de vaisselles, galerie de bocaux aux mille et une couleurs, tentures, plateaux, osiers, ferronnerie... On y est : c'est le souk !
Nous traversons la place Jemaa el-Fna pour nous engouffrer dans les souks. A chaque coin j'aimerai peindre, à chaque pas je voudrai dessiner... C'est merveilleux !
D'abord assez perturbée par la foule et la profusion d'objets typiques, touristiques et parfois improbables, et déboussolée dans ce labyrinthe, je finis par suivre le flux et me laisse porter par les parfums, les cris et les couleurs.

01-18

Place des épices, les tapis sont exposés sur les façades des maisons. La plupart d'entre eux ont été réalisés dans les villages du Haut Atlas par les femmes berbères qui désignent leurs ouvrages du nom de leur tribu.

01-18On raconte que le roi fait prisonnier, proposa à ses ravisseurs de les rendre riches : il demanda des fils de soie, tissa un tapis et leur indiqua une adresse où ils obtiendraient un bon prix. En effet, ils furent bien payés, mais quelques jours plus tard, le roi fut délivré grâce au message qu'il avait inscrit sur le tapis.

 

Posté par bibi31 à 17:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


mercredi 11 juillet 2018

Un peu de Maroc

Nous étions à une vingtaine de km de Marrakech, dans ce pays aux couleurs chaudes, à la lumière sublime et aux parfums d'épices et de menthe. C'était il y a deux mois, c'était il y a déjà trop longtemps...

S19-1

En résumé, la bande-annonce de ces quatre jours et demi... oui, QUE quatre jours et demi... de quoi avoir envie d'y retourner !

00-18

Atterrissage tout en douceur à Marrakech. Après avoir passé tous les contrôles, le taxi nous emmène au Domaine Caro. C'est un très joli lieu avec une grande demeure et des dépendances, des jardins colorés, piscine et spa... et des chiens, des chats, des grenouilles, dont une que nous avons baptisée Gontran et qui nous faisait la sérénade à la tombée de la nuit... et Jean-Michel et Saïda. Comment les décrire ?... Un coeur GROS comme ça. Toujours le sourire, toujours serviables et accommodants... Normal dans leur métier ?... Mais à ce niveau, c'est de l'humanitaire ! Pour preuve, peu après notre départ, ils ont recueilli une jeune ânesse : elle s'était cassé une jambe et avait été abandonnée...

00-18De belles âmes...

S19-2

 

 

Posté par bibi31 à 18:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

mardi 10 juillet 2018

Et le ratatouiller ?

Pour le moment, il me donne des courgettes, des courgettes et des courgettes... et puis quelques courgettes... Alors on mange des courgettes, des courgettes et puis aussi des courgettes !... Mais les tomates sont sorties, ne leur manque qu'à rougir et les aubergines commencent à passer de l'état de fleur à celui d'embrion de légume. On attendra encore pour les poivrons...

S27

C'était un bout de la vie de mon Ratatouillus vulgaris !

 

Posté par bibi31 à 17:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

dimanche 8 juillet 2018

Cher journal...

Notre dernier atelier d'écriture prenait comme décor des immeubles d'habitat participatif (Abricoop), dans le quartier de la cartoucherie à Toulouse. Et d'imaginer un évènement en était le thème.

S21-1

Cher journal,

J’ai eu 15 ans hier et je me suis fâchée avec ma mère. Elle ne veut toujours pas que je fasse des études d’Arts plastiques. Elle dit que ça ne prépare pas à un vrai métier. Que ça fait des saltimbanques, au mieux des originaux, au pire des parasites. De toute façon, depuis qu’elle a divorcé, elle est toujours contre tout ce que je dis, tout ce que je fais. Et hier, ça s’est terminé par la cerise sur mon gâteau d’anniversaire : « T’es bien comme ton père ! ». Comme si ça me gênait ! Quant à son cadeau, je te laisse en juger par toi-même : un sweat à capuche « Nutella ». Je t’explique : reproduction de l’étiquette du pot sur la moitié supérieure et en bas, ce qui doit être du Nutella…

No comment, mais anniv’ de MERDE 

Heureusement qu’Alice, ma super grande sœur, m’avait offert un carnet de dessin, j’étais prête à hurler à ma mère que je l’habillerai avec le sweat « Nutella » dans son cercueil…

Enfin, ce soir, on va fêter mes 15 ans chez papa. Moi je l’aime bien papa. Il s’est trouvé un appart’ dans un truc participatif où chacun peut partager son savoir-faire. Ou pas… C’est ce qu’il nous a expliqué ce matin, quand on est arrivées chez lui, Alice et moi. Je le trouve plutôt cool papa ; c’est un artiste, même s’il est garagiste. Ce soir, je lui parlerai de mon envie de peindre et de faire les Beaux-Arts.

J’ai emporté le super cadeau que m’a offert Alice, bien décidée à l’étrenner aujourd’hui. Et d’ailleurs, j’ai fait la première page : « Mon Carnet d’Artiste », c’est le titre et « À ma sœur », la dédicace. Et j’ai dessiné des petits cœurs.

                                      

Cet après-midi, je me suis assise en tailleur sur le balcon. Il faisait beau, mais il y avait beaucoup de vent. J’ai mis des pinces-à-linges pour garder les pages de mon carnet ouvertes et je l’ai dessiné. Elle.

ElleDanse

Au milieu de la cour, sur l’herbe, pieds nus, elle dansait. Le vent jouait avec elle, sa robe s’accrochait à ses jambes, puis la libérait dans un mouvement ample. Elle se cambrait, se pliait, tournait, s’allongeait, sautait, se recroquevillait, ondulait avec tant de grâce, sans bruit, la musique dans sa tête. Elle dansait, sans se soucier d’un public qui pouvait la regarder ni du qu’en dira-t-on.
Et comme je la dessinais, mon crayon suivait son rythme et il me semblait être en harmonie avec elle, comme si je percevais sa musique

Et puis lentement, un foulard porté par le vent est descendu à sa rencontre. Elle l’a tout de suite apprivoisé, tendant sa main pour qu’il s’y pose comme un oiseau. Elle n’était plus seule. C’était un pas de deux.
Ma double page se remplissait peu à peu et je ne pensais plus à rien. Je n’étais plus tendue, j’étais dans une bulle qui virevoltait avec les danseurs. Elle et son « compagnon ». J’ai terminé mon dessin en écrivant en bas à droite : « Hermès et Alice »

Alice, ma grande sœur, mon cœur, merci pour ces merveilleux cadeaux. Tu es ma muse et ensemble nous gagnerons : tu danseras et je peindrai.

S21-2

 

Posté par bibi31 à 16:51 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 6 juillet 2018

Délices

C'était le dernier cours chez Évelyne Delfour, il y a deux semaines. Pas simple de faire une composition, avec ses objets à soi, des choses personnelles, sans photo, sans filet !... on tâtonne, on cherche, on fait, on défait... bref, on crée !...

18Et j'adore ça !... Ici, je me suis inspirée d'un morceau de tissu avec des pastilles colorées pour mettre en scène mon pot de sucre en poudre, du miel et une petite orchidée. Un vieux morceau de papier qui emballait le pain m'a servi à droite pour quelques écritures... et pour donner un titre à cette aquarelle !

" Délices "

 

 

 

Posté par bibi31 à 17:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

mercredi 4 juillet 2018

EDiM, le 31

31 - Something that represents your favorite hobby

31Se promener au gré du vent, le nez en l'air, le sac au dos et poser le pliant pour dessiner un pont, une porte, une statue, un groupe de personnes... bavarder, un peu, avec les gens qui passent... siroter une tasse de thé... profiter de l'instant...

 

Posté par bibi31 à 16:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,