On ne sait pas grand chose de nos ancêtres préhistoriques : nous ne pouvons que deviner, grâce à quelques fossiles, leur façon de vivre. Le bois et les peaux étant des matières putrescibles, on ne peut rien affirmer. Pas de trace de leurs vêtements donc, mais on savait qu'ils cousaient puisqu'on a retrouvé des aiguilles en bois de renne. Le fil pour coudre était fait avec des tendons de renne que l'on effilochait. Pas de trace de lance non plus, mais des pointes qui servaient de harpons ou de flèches... et des "propulseurs", sorte de bâton en os qui étaient souvent sculptées et qui permettaient de "rallonger" le bras pour tirer plus loin une flèche ou une sagaie.

Parc pyrénéen de la Préhistoire

Le feu... je peux vous dire qu'on nous a menti à l'école : les pierres que l'on percute pour faire des étincelles ne sont pas des silex, mais de la marcassite. Ces particules incandescentes sont immédiatement réceptionnées sur une matière végétale très fine et aérée, de type amadou (un champignon), pour former une braise.

Quant à l'art pariétal : trois couleurs sont utilisées : le rouge, le jaune et le noir (en admettant que c'est une couleur)... mais c'est encore un mystère quand il s'agit d'interpréter ces peintures...